nouvelle année 2015 sera d’écriture multipliée par le nombre d’écrivains

nous ne saurons jamais  quel texte nous avons ratè le jour ou

une raison banale  n’a pas écrit

on tient debout accroché au bastingage des mots,

haut le coeur d’une marée bouleversante aux lames croisées

la houle perfides des dictionnaires contradictoires

se mêlent au vent tourbillonnant de nos pas chagrins

pas de bouées dans mon réticule

je grince du jeu des bascules opiniâtre vérité

se contredit sans prévenir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s